Quelques brèves sur les plateformes des partis

Qui sont-ils? D’où viennent-ils? Que veulent-ils?

Notez que ce compte rendu a été produit par le SFPQ.

Texte de Gabriel Arruda du Service de la recherche et de la défense des services publics

Administration et services publics – État et administration
CAQ

  • Fondement : manque d’efficacité de l’État de québécois
  • Accroître l’imputabilité des responsables des ministères et des organismes
  • Réduction de la bureaucratie

PQ

  • Valorisation de la fonction publique par la révision des processus de recrutement et mise en place de mesures pour la rétention des travailleuses et des travailleurs
  • Mettre en place un état fort et flexible

PLQ

  • Propose une fonction publique en mode start-up
  • Modernisation des espaces de travail et des bureaux de la fonction publique

QS

  • Gestion démocratique des services publics
  • Revaloriser le rôle des travailleuses et les travailleurs de l’État

Famille – Services de garde
CAQ

  • Favorise le « modèle » d’affaires » des garderies privées non subventionnées et ouvert à une aide pour les familles qui décident de garder leurs enfants à la maison
  • La CAQ propose aussi l’instauration d’une maternelle dès quatre ans pour tous les enfants

PQ

  • Ramener la tarification des services de garde à un taux unique de 8,05 $ pour le premier enfant; e tarif serait de 4 $ pour le deuxième enfant, puis la gratuité pour les enfants subséquents
  • Les familles dont les revenus sont inférieurs à 24 000 $ auraient accès gratuitement à ces services

PLQ

  • Gratuité pour les enfants de 4 ans en CPE et dans les garderies subventionnées

QS

  • Propose la gratuité scolaire de 0 à 17 ans et fait la promotion du modèle des CPE

Condition féminine – Parité hommes/femmes en politique
CAQ

  • Refuse de soutenir une loi obligeant les partis à présenter au moins 40 % de candidatures féminines
  • Vise à atteindre 40 % de candidatures féminines pour l’élection de 2018
  • Vigie parité : 51,11 % des candidats investis sont des femmes

PQ

  • Favorable à une loi obligeant les partis à présenter au moins 40 % candidatures féminines
  • Vise à atteindre 40 % de candidatures féminines pour l’élection de 2018
  • Vigie parité : 36 % des candidats investis sont des femmes.

PLQ

  • Refuse de soutenir une loi obligeant les partis à présenter au moins 40 % de candidatures féminines
  • Vise à atteindre 40 % de candidatures féminines pour l’élection de 2018
  • Vigie parité : 44,26 % des candidats investis sont des femmes

QS

  • Favorable à une loi obligeant les partis à présenter au moins 50 % de candidatures féminines
  • Vise à atteindre 50 % de candidatures féminines pour l’élection de 2018
  • Vigie parité : 57,57 % des candidats investis sont des femmes

Laïcité – Symboles religieux
CAQ
Interdiction des signes religieux pour les personnes représentant l’autorité de l’État :

  • Magistrats;
  • Procureurs de la Couronne;
  • Policiers;
  • Gardiens de prison;
  • Enseignants du primaire et du secondaire.

PQ
Interdiction des signes religieux pour les personnes représentant l’autorité de l’État :

  • Magistrats;
  • Procureurs de la Couronne;
  • Policiers;
  • Gardiens de prison;
  • Éducateurs en garderie et CPE;
  • Enseignant préscolaire, primaire et secondaire.

PLQ

  • Obligation pour toute personne recevant et donnant un service public d’être à visage découvert

QS
Interdiction des signes religieux pour les personnes représentant l’autorité de l’État :

  • Magistrats;
  • Procureurs de la Couronne;
  • Policiers;
  • Gardiens de prison;
  • Présidence de l’Assemblée nationale.

 

Les partis en quelques phrases

Coalition Avenir Québec (CAQ)
Chef : François Legault
Nombre de sièges à l’Assemblée nationale : 21 sur 125
Fondation : 2011
Position constitutionnelle : Nationalisme

Issue d’un manifeste lancé par l’ancien ministre péquiste François Legault et l’homme d’affaires Charles Sirois, la CAQ a fusionné dès 2011 avec l’Action démocratique du Québec (ADQ). Le parti veut mettre fin au clivage indépendantiste et fédéraliste qui a occupé la scène politique québécoise des cinquante dernières années.

Parti libéral du Québec (PLQ)
Chef : Philippe Couillard
Nombre de sièges : 68 sur 125
Fondation : 1867
Position constitutionnelle : Fédéralisme

Plus ancien parti présent à l’Assemblée nationale, le PLQ met de l’avant les huit grandes valeurs qui guident son action politique :

  1. Libertés individuelles,
  2. Développement économique,
  3. Identification au Québec,
  4. Justice sociale,
  5. Respect de la société civile,
  6. Vie politique à l’enseigne de la démocratie,
  7. Appartenance canadienne,
  8. Équité intergénérationnelle.

Parti québécois (PQ)
Chef : Jean-François Lisée
Nombre de sièges : 28 sur 125
Fondation : 1968
Position constitutionnelle : Indépendantisme

Fondé en 1968 par la fusion du Mouvement Souveraineté-Association et du Ralliement national, le Parti québécois porte depuis cinquante ans le projet de la souveraineté du Québec. Cependant, il a abandonné l’idée d’un référendum dans le cadre d’un premier mandat et propose plutôt une plateforme nationaliste et progressiste pour les prochaines élections.

Québec solidaire (QS)
« Cheffe » : Manon Massé
Nombre de sièges : 3 sur 125
Fondation : 2006
Position constitutionnelle : Indépendantisme

Reposant sur la fusion de l’Union des forces progressistes (UFP) et d’Option citoyenne, Québec solidaire se définit comme un parti écologiste, de gauche, démocrate, féministe, altermondialiste, pluriel et indépendantiste. En 2017, Option nationale a aussi fusionné avec Québec solidaire.