La situation financière du SFPQ

Au cours des dernières années, certaines mesures d’austérité de l’État et sa réingénierie, comme le non-remplacement de départs à la retraite et le refus d’embaucher (on préfère la sous-traitance, même lorsque plus chère…), ont eu un impact négatif sur les cotisations versées au SFPQ : le Syndicat cumule un déficit. Voyons les conséquences de cette perte de 10 % d’effectifs (depuis trois ans) et les solutions trouvées pour régler le problème, tout en maintenant le niveau et la qualité des services offerts aux membres.

Texte d’Yvon Brault, trésorier général

Notez que les résultats  2016 n’ont pas pu être ici cités en exemple, car ils ne sont pas encore finalisés et vérifiés par la firme comptable.

Les états financiers du SFPQ sont séparés en deux : le Fonds d’administration générale et le Fonds de défense professionnelle. Ces fonds sont alimentés par les cotisations des membres du Syndicat.

En 2015, le déficit d’exploitation du Fonds d’administration générale s’établissait à 3 023 375 $.

Du côté du Fonds de défense professionnelle, il est d’abord important de retenir qu’en 2015, le SFPQ a déployé beaucoup d’énergie (et d’argent) pour le renouvellement des conventions collectives de l’Agence du revenu du Québec, des accréditations « Fonctionnaires » et « Ouvriers ». Les dépenses les plus importantes furent liées aux quatre journées de grève de l’automne 2015 (2 026 750 $), ainsi qu’à la négociation dans la fonction publique (1 868 697 $) pour laquelle plusieurs rencontres des instances de négociations ont été tenues.

Pour l’année 2015 toujours, les résultats nets combinés pour les deux fonds démontrent clairement qu’il y a urgence de rééquilibrer la situation financière.

Puisque le gouvernement n’entend pas changer ses stratégies d’embauche (triste constat), le SFPQ doit trouver des solutions au problème dont il est victime.

Les tableaux A et B présentent les grandes lignes des états financiers de l’année 2015 (pour le Fonds d’administration générale et pour le Fonds de défense professionnelle).tableau-a

tableau-b

Retrouver l’équilibre
Les conséquences de la réingénierie de l’État sur le SFPQ ne sont pas que le problème des membres du Syndicat, mais également de ses employés. La recherche de solutions a donc commencé en 2015 et les représentants du Syndicat ont rapidement identifié près de 2 millions de dollars d’économies récurrentes (approximativement 1,3 M$ au palier national, 0,4 M$ au palier régional et 0,3 M$ au palier local).

Des compressions importantes ont donc déjà été appliquées, notamment au palier national par la suppression de deux postes à l’Exécutif national, par le non-renouvellement de plusieurs postes au siège social du SFPQ et par une réduction des frais de déplacement. Un effort a aussi été fait au palier régional par la réduction des budgets discrétionnaires et des frais reliés aux assemblées régionales. Finalement, au palier local, la diminution du nombre de dirigeants locaux aux instances, la tenue de certaines instances  la fin de semaine et la réduction du nombre des sections (à la suite de fusions) représenteront une économie importante à compter de 2017.

Certes, il faudra en faire davantage; ainsi, lors du Congrès 2016, le Comité consultatif sur l’équilibre financier du SFPQ a été créé. Il a eu pour mission de trouver des solutions. Rapidement!

Mais sans toucher à la qualité des services actuellement offerts aux membres.

Finalement, des solutions, il en a trouvé! Elles permettront au SFPQ d’atteindre un équilibre budgétaire durable qui lui permettra d’envisager l’avenir avec la force et la confiance nécessaires pour mener à bien les combats qui l’attendent.

Prochaines étapes?
En février 2017, ses solutions en main, le Comité consultatif sur l’équilibre financier du SFPQ consultera le palier local du Syndicat sur l’ensemble des énoncés qu’il envisage de proposer dans son rapport final présenté au Conseil syndical de juin 2017. Les solutions seront donc présentées aux personnes dirigeantes et déléguées des sections locales et leurs commentaires seront recueillis.

Tous les commentaires reçus par le Comité d’ici le 13 mars seront étudiés et pourront servir à bonifier ou amender son rapport final.

Prévisions budgétaires 2017
Le tableau C présente les prévisions budgétaires sommaires pour l’année 2017. Sommaires, considérant que plusieurs décisions à l’égard des orientations budgétaires se prendront lors du Conseil syndical de juin 2017 et auront inévitablement un impact sur les opérations.
tableau-cLes états financiers du Syndicat pour l’année financière 2015 ainsi que les prévisions budgétaires sommaires pour l’exercice financier 2017 ont été présentés et adoptés au Conseil syndical de novembre 2016.